L’importance de l’interaction sociale pour la santé humaine

Ces nouvelles sont publiées en anglais

septembre 16, 2018  

La socialisation est un facteur prédictif important pour déterminer votre santé et votre longévité. En fait, une étude récente du Journal of Health and Behavior indique que l’intégration sociale est le facteur le plus important pour déterminer votre santé mentale et physique, suivie de facteurs tels que le tabagisme, la consommation d’alcool et l’alimentation, entre autres. Dans une étude similaire, les patientes atteintes d’un cancer du sein ont été surveillées pour évaluer l’impact du soutien social sur le résultat des taux de mortalité, en tenant compte de différents facteurs. Les résultats indiquaient que les femmes luttant contre le cancer du sein étaient quatre fois plus susceptibles de survivre si elles avaient un groupe social de qualité, contrairement à celles qui n’avaient pas cet avantage. Selon l’Institut national de la santé, l’interaction sociale aide à soulager et à réduire le niveau de stress, ce qui apaise les nerfs et aide à stimuler le système immunitaire, conduisant à des meilleurs résultats biologiques.

La socialisation peut également réduire le risque de maladie cardiovasculaire en diminuant les taux de cortisol, une hormone du stress, qui peut également contribuer à la perte de densité osseuse, augmenter le risque de dépression et limiter la capacité à faire face aux situations stressantes. De plus, l’interaction sociale peut aider à abaisser la tension artérielle, ce qui diminue les caillots sanguins dans les artères et diminue l’affaiblissement et le rétrécissement des vaisseaux sanguins pouvant être causés par l’hypertension, réduisant ainsi le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. Mais de toute évidence, l’intégration sociale crée un sentiment d’inclusion et d’acceptation, ce qui aide à produire des neurotransmetteurs qui contribuent à votre bien-être et à votre bonheur. Malgré les efforts des médias sociaux de faciliter les possibilités de socialisation, on estime qu’un Canadien sur cinq est socialement démuni, ce qui a des répercussions négatives sur la santé mentale et physique.

La culture est un aspect important de la santé, car la langue, le sentiment d’appartenance à une communauté et les traditions de mode de vie jouent un rôle essentiel au comportement positif de la personne, qui exclut les maladies en intégrant un sentiment d’appartenance. Le Centre de santé communautaire de Chigamik offre une variété de programmes sociaux gratuits, adaptés à la culture des populations prioritaires : les francophones, les membres des Premières nations, les Métis et les Inuits, en plus des programmes de santé anglophones. Veuillez consulter le Guide des programmes pour les détails concernant les programmes sociaux.