Un nouveau rapport prouve que lutter contre la pauvreté et l’isolement social peut améliorer les résultats et réduire les coûts pour le système de santé

Ces nouvelles sont publiées en anglais

septembre 30, 2016  

MIDLAND, Ontario, le 30 septembre 2016 – Qu’arriverait-il si nous pouvions transformer le système de santé pour régler les facteurs qui rendent les gens malade avant même qu’ils ne tombent malades? Une nouvelle étude effectuée par un partenariat novateur du système santé de l’Ontario suggère que l’objectif est réalisable et qu’il aidera à réduire les coûts, car, dans le cas de patients inscrits au programme, les hospitalisations et les visites à l’urgence ont diminué de plus d’un tiers depuis 2015.

Le manque d’argent, de bonne nourriture et de contacts sociaux sur une base régulière ne sont pas des facteurs typiquement perçus comme des « problèmes médicaux ». Toutefois, ce rapport marquant publié par Maillon santé de Simcoe Nord (MSSN), précise très clairement que lorsque l’on aborde les problèmes non-médicaux, en renforçant les liens entre les gens et leur communauté, les ressources et services communautaires, ainsi qu’entre eux, ils sont plus en mesure d’améliorer leurs résultats de santé et de recourir plus efficacement aux ressources de soins de santé.

Pour Michael Lizotte, client du MSSN et membre de Première nation qui éprouvait de la difficulté à obtenir des rendez-vous et à naviguer seul le système de soins de santé pour la prise en charge plusieurs maladies chroniques, et qui était également aux prises avec des problèmes de mobilité causés par la mauvaise santé, l’innovation de MSSN a fait toute la différence au monde – en plus de l’aider à éviter de se rendre à la salle d’urgence de l’hôpital.

« C’était une lutte acharnée avant que je ne prenne contact avec eux; ils m’ont donné un fier coup de main, » a dit M. Lizotte. « Je trouve qu’il est maintenant plus facile pour moi de me déplacer. Ils m’ont aidé à me procurer un tripoteur, ce qui simplifie les sorties à l’épicerie. » Quoiqu’il soit aussi un grand partisan des services de soins médicaux primaires sous un seul toit, il n’hésite pas à mentionner l’aide qu’il a obtenu à remplir les formulaires de Sécurité de la vieillesse ou à cesser de fumer.

Pour en savoir plus sur l’histoire de Michael Lizotte, visionnez cette vidéo (en anglais). Une vidéo générale en français sur les Maillons santé figure ici.

« De bien des façons, cette étude change les règles du jeu. La conversation passe désormais de « qui » nous desservons à « à quoi avons-nous affaire », c.-à-d. pauvreté et autres déterminants sociaux de la santé » a dit David Jeffery, directeur général du Centre de santé communautaire CHIGAMIK. « D’abord et avant tout, l’étude démontre en quoi même un petit investissement visant à lutter contre l’isolement social peut avoir une forte influence sur la réduction des coûts et des taux d’utilisation des soins de santé. En plus de changer la vie des gens. »

En partie motivé par un outil d’admission se fondant sur l’Indice canadien du mieux-être qui a permis de cerner les facteurs auxquels s’affrontaient les clients dans la zone de Simcoe Nord, le MSSN recommande :

  • Assurer l’expansion des programmes de transport bénévole pour aider à contrer l’isolement social et aborder les problèmes liés à la sécurité alimentaire et à l’accès à un régime équilibré;
  • Multiplier les services de santé mentale, y compris l’accès à un travailleur social pour les clients ayant des problèmes récurrents;
  • Établir et favoriser les programmes qui relient les membres de la collectivité en santé ayant le temps de faire du bénévolat avec les clients du MSSN ayant besoin de soutiens sociaux supplémentaires que les services ne peuvent offrir;
  • Faire la promotion des programmes et des ressources communautaires qui vont au-delà des soins primaires et encourager l’accès à ces programmes et ressources;
  • Rehausser la qualité des relations qui existent entre les travailleurs à l’accueil/admission et à la navigation des soins et les personnes aux prises avec des facteurs sociaux et médicaux complexes afin d’identifier rapidement les points d’intervention.

Ces innovations aident déjà à déplacer la barre sur les paramètres qu’examine le partenariat MSSN formé de membres des secteurs de soins primaires, actifs, de santé mentale et d’autres domaines – codirigé par le Centre de santé communautaire CHIGAMIK et l’Équipe de santé familiale de Simcoe Nord, accompagnés du Barrie Area Native Advisory Circle, du Centre de soins de santé mentale Waypoint, de l’Hôpital général de la baie Georgienne, de Qualité des services de santé Ontario et de La Clé. Selon l’approche du MSSN aux soins, les populations et les collectivités sont au cœur des objectifs de santé personnels. Le MSSN se fonde d’ailleurs sur l’optique de l’Indice canadien du mieux-être et sur les données des clients pour mieux identifier et desservir les patients qui habitent dans ces collectivités et qui doivent surmonter des obstacles pour obtenir des soins.

En aidant les personnes à tracer un portrait plus robuste et holistique de leur santé dès le début des soins, le MSSN est en mesure de favoriser la collaboration à l’intérieur et à l’extérieur du système de soins de santé en fonction des besoins et des capacités de la personne et de la communauté; ceci permet aux renvois et aux interventions de survenir plus rapidement réduisant ainsi le besoin de soins d’urgence et hospitaliers. Depuis la mise en œuvre du MSSN auprès de tous les partenaires, la combinaison de visites à l’urgence et de patients hospitalisés a enregistré une baisse de 40 pour cent.

Pour obtenir plus d’information sur ce programme innovant, les données, les résultats et les plans futurs, veuillez lire le rapport complet du Maillon santé de Simcoe Nord.

-30-

À propos du Maillon santé de Simcoe Nord (MSSN)

Maillon santé rassemble les fournisseurs appartenant à tous les aspects du continuum de soins, y compris les fournisseurs de soins de santé primaires, les spécialistes, les hôpitaux, la santé mentale, les soins de longue durée, les fournisseurs communautaires tels que les soutiens à la vie quotidienne, la guérison alternative et la santé spirituelle. Grâce à la collaboration de fournisseurs de soins dans le but de mettre au point des solutions axées sur le patient, l’expérience du patient se trouve améliorée. Pour plus d’information, veuillez visiter www.nschl.ca/index.html.

À propos du CSC CHIGAMIK CHC

Le Centre de santé communautaire CHIGAMIK Community Health Centre est un service de soins de santé sans but lucratif financé par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée, par le biais du Réseau local d’intégration des services de santé de Simcoe Nord Muskoka. Il offre des soins bilingues et adaptés à la culture. Il encourage les personnes qui s’identifient comme Premières nations, francophones, Inuits, Métis ou autochtones et qui habitent à Simcoe Nord Muskoka à s’inscrire. Pour obtenir plus d’information, veuillez visiter www.chigamik.ca.