L’expérience CHIGAMIK – James Bunyan

Ces nouvelles sont publiées en anglais

juillet 16, 2015  

James and Jean Bunyan

L’expérience CHIGAMIK

En 2012, James Bunyan et son épouse Jean, mariés depuis 50 ans, se sont établis à Midland. Ils avaient entendu dire qu’il était difficile de trouver un médecin dans la région, mais ont appris par le bouche à oreille que Chigamik serait un bon choix. Après avoir visité Chigamik pour la première fois, ils se sont vite rendu compte que le modèle de soins de santé offert correspondait exactement à ce qu’ils cherchaient.

À l’époque, James n’avait pas d’inquiétudes quant à la santé, mais son épouse avait déjà reçu un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde, d’hypertension et d’hypercholestérolémie. Nicole Ayotte, infirmière praticienne à qui l’on a confié leurs soins, leur a fait passer un examen physique complet et s’occuperait dorénavant de tout problème de santé actuel et d’avenir. Elle a élaboré un plan de soins pour gérer les problèmes de santé de Jean, y compris une consultation auprès de la diététiste chez Chigamik, l’attribution d’un conseiller en santé mentale et la recommandation de devenir membre du YMCA, partenaire de Chigamik, afin de participer au programme « La mise en forme pour la santé ». Ces modes combinés ont permis à Jean d’améliorer sa santé et son bien-être mental et physique.

« La structure nous intéressaient beaucoup, car il est possible de consulter l’infirmière praticienne à intervalles réguliers et, si l’on a besoin de soutien supplémentaire, il y a l’aiguillage vers un spécialiste ou l’un des programmes offerts à Chigamik. Mais le meilleur, c’est  que l’on assure le suivi et le soutien tout au long du parcours, » a dit M. Bunyan.

Au début de 2015, James a connu de graves troubles médicaux et est retourné voir Nicole pour obtenir un diagnostic. Nicole l’a immédiatement envoyé passer une échographie et l’a orienté vers un spécialiste. « Chigamik entretient d’excellentes relations avec les experts et les chirurgiens; le tout se fait sans accrocs. Je n’aurai pas pu obtenir un service plus rapide, et on m’a tout expliqué en termes simples. C’est très rassurant de savoir qu’on s’occupe si bien de moi, » a confirmé M. Bunyan.

Parce que Chigamik a assuré un aiguillage rapide, James a pu se faire opérer dans un délai de quelques semaines après le diagnostic et a reçu l’assurance que tout allait bien se passer. Pendant tout ce processus, le personnel chez Chigamik gardait le contact avec lui et veillait à ce qu’il comprenne bien toutes les étapes à franchir. « Le personnel chez Chigamik m’ont même fait parvenir un itinéraire détaillé pour m’aider à me rendre à l’hôpital où je subirais la chirurgie, » a ajouté M. Bunyan. James a même passé du temps avec son conseiller pour garantir qu’il ne souffrirait pas de dépression. Le conseiller lui a donné des stratégies d’adaptation pour qu’il puisse aborder le stress et la peur associés à l’intervention chirurgicale. « Un grand sourire nous attend toujours chez Chigamik pour nous mettre à l’aise et nous sentir mieux, » ajoute-t-il.

Carrefour santé axé sur le patient

À Chigamik l’un des mandats consiste à garantir que tous les programmes et services sont planifiés en fonction d’une perspective holistique. Cela signifie que l’on tient compte du bien-être physique, émotionnel, mental et spirituel du patient et qu’on les appuie pour toutes les formes de soins de santé. James et Jean avaient tous les deux vécu des traumatismes à l’enfance, mais avant de se présenter à Chigamik, ni l’un ni l’autre ne savait qu’ils pouvaient bénéficier du counseling en santé mentale. Étant donné que Chigamik est un carrefour santé où l’on offre plus que les soins primaires, Nicole a recommandé au couple de consulter chacun un conseiller à Chigamik pour les aider à surmonter les problèmes du passé. « J’étais troublé sans trop comprendre dans quelle mesure et sans savoir à quel point le passé affectait ma vie avant d’obtenir de l’aide en counseling chez Chigamik. Je ressentais beaucoup de colère et me sentais affligé par le passé, mais je ne comprenais pas bien ces sentiments parce qu’ils ne m’avaient pas dérangés auparavant. J’avais réussi à tout refouler, » a admis M. Bunyan.

Lorsque James a rencontré Julien Laramée, conseiller en santé mentale, pour la première fois, il y eu un « déclic » immédiat entre eux. Lors des consultations hebdomadaires, Julien lui a remis les outils nécessaires à abandonner la peur et la colère qu’il ressentait et qu’il avait réprimées depuis des années.

À mi-chemin pendant les sessions, James a atteint un moment culminant. « Malgré de nombreuses années d’abus, je ne m’étais jamais permis de pleurer. Tout cela a changé. Julien m’a permis de m’accorder la permission de relâcher mes pensées négatives et de passer à autre chose. Il s’agissait pour moi d’un virage décisif; je commençais enfin à guérir, » a dit M. Bunyan.

Après avoir rencontré Julien à toutes les deux semaines pendant un an, James était prêt à passer à autre chose et à profiter pleinement de vie. « Julien est un roc solide sur lequel je me fie. Après avoir travaillé à résoudre tous mes problème au cours de la dernière année, je me sens mieux dans ma peau, je peux faire confiance aux autres et me faire de nouveaux amis; je suis plus actif et présent dans ce que je fais et le tout provient de l’aide et du soutien que j’ai obtenus à Chigamik. Je suis ravi du résultat – j’ai fait d’énormes progrès, » a dit M. Bunyan.

Un avenir prometteur

De nos jours, James et Jean mènent une vie bien plus heureuse et ont beaucoup de buts et d’aspirations d’avenir. « Récemment, Julien m’a dit – tu envisages maintenant un avenir prometteur, et je lui ai répondu, oui! Je n’ai plus aucune illusion, a dit M. Bunyan. Je viens de fêter mes 73 ans et je vivrai jusqu’à 100 ans. En raison de l’aide que j’ai reçue de Julien et de l’équipe à Chigamik, il y a tellement de choses que je veux encore faire dans la vie; je suis prêt à vivre! »

Suite à sa dernière session de counseling, Julien a pris James de côté pour lui dire de chercher de l’aide dès qu’il commence à avoir le moral bas. « Je suis toujours ton conseiller. Tu as le vent dans les voiles en ce moment, mais si les choses changent en raison de nouvelles circonstances de vie, tu n’as qu’à m’appeler. Cela peut arriver dans une semaine, dans six mois ou dans six ans. » a dit M. Laramée.

« Julien est plus qu’un simple conseiller, il se soucie de mon bien-être. C’est ainsi que j’envisage toute l’équipe à Chigamik. Nous ne saurions demander une meilleure place, » a conclu M. Bunyan.