Histoire de succès des clients de Chigamik – Elaine Ladouceur

Ces nouvelles sont publiées en anglais

août 30, 2015  

Elaine L

Elaine Ladouceur souffre de douleur chronique depuis plus de douze ans. Il y a deux ans, elle s’est présentée à Chigamik, à la recherche des soins et du soutien dont elle avait désespérément besoin. Elle a été agréablement surprise.

En 2003, Elaine est allée chez le dentiste parce qu’elle avait mal à la bouche. Le dentiste a confirmé qu’elle avait plusieurs infections et qu’elle devait se faire arracher cinq dents. Le dentier qu’on lui a donné était mal ajusté et lui a causé encore plus de douleur à tel point qu’elle ne le portait pas. Pendant plus d’un an, elle ne pouvait manger aucun aliment solide et souffrait encore beaucoup; Elaine se sentait impuissante et avait noté une détérioration de son état de santé. Elle oubliait les taches simples, se sentait étourdie et tombait souvent. Elle élevait seule trois enfants et avait besoin d’aide. Après avoir consulté plusieurs médecins et spécialistes, et pris des antibiotiques pendant plus d’un an, on a déterminé que l’infection dentaire d’Elaine avait causé une sinusite récurrente.

L’expérience Chigamik

Peu après que la sinusite ait été guérie, Elaine se sentait mieux, mais s’inquiétait des douleurs qu’elle ressentait à la jambe gauche qui s’intensifiaient progressivement. Elaine a reçu le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde. Transférée d’un médecin à l’autre, Elaine se sentait perdue et ne savait pas vers qui se tourner. « Une amie m’a dit de visiter Chigamik. Le jour-même, je remplissais les formulaires sur place, et je ne l’ai jamais regretté, » a dit Mme Ladouceur.

Les soins d’Elaine ont été confiés à Nicole Ayotte, infirmière praticienne chez Chigamik. « Nicole m’a sauvé la vie. Sans elle, je ne serais pas là où j’en suis aujourd’hui, a dit Mme Ladouceur. Elle était comme un vent de fraîcheur. » Elaine a subi un examen médical complet, y compris des prises de sang qui ont détecté un niveau inférieur de fer dans le sang, expliquant la fatigue et les étourdissements dont elle souffrait. « Il a fallu deux ans avant que le niveau de fer ne revienne à la normale, » a expliqué Mme Ladouceur. « Mais ma jambe n’allait toujours pas bien. Je ne pouvais pas marcher correctement et la douleur s’intensifiait. »

Nicole a assuré le renvoi d’Elaine vers certains programmes Chigamik pour l’aider à prendre la douleur chronique en main : un groupe de soutien pour la douleur, la réduction du stress et l’arthrite, un programme de nutrition, un programme d’exercice en partenariat avec le YMCA de Simcoe Muskoka, et le Café Lâcher qui l’a aidé à cesser de fumer. « Avant de venir à Chigamik, j’étais complètement seule. Le soutien est incroyable, a affirmé Mme Ladouceur. J’étais prête à essayer n’importe quoi pour reprendre contrôle de ma vie. »

Suite au renvoi vers un spécialiste pour son genou, Elaine a découvert qu’elle avait deux disques vertébraux herniés; le prochain renvoi était chez Renée Scruton, physiothérapeute chez Chigamik, qui aiderait avec la réadaptation. Pendant les sessions de traitement, Rénée a découvert qu’Elaine avait besoin d’un remplacement de la hanche. « Renée est incroyable. Si ce n’était pas de l’attention qu’elle me porte, ma situation serait bien différente aujourd’hui, a dit Mme Ladouceur. Je me fais remplacer la hanche d’ici deux mois et, enfin, je ne ressentirai plus aucune douleur. Je vais retrouver la qualité de vie et j’en suis très reconnaissante à Chigamik. »

De l’appui pour l’avenir

Après avoir souffert pendant si longtemps de douleur chronique, Elaine souhaite partager ses expériences et connaissances avec les autres en démarrant un groupe de soutien pour la douleur chronique dans la région. « Notre communauté compte un si grand nombre de personnes qui souffrent de douleur et qui ne savent pas qu’il existe des organismes comme Chigamik qui peuvent les aider, » a indiqué Mme Ladouceur. « Une fois que j’irai mieux, je veux aider les autres à se reprendre en main. C’est mon but. Tout le monde mérite d’être heureux dans la vie. »

De nos jours, Elaine se rend à Chigamik trois fois par semaine pour la physiothérapie. « C’est l’inverse de la situation dans laquelle je me trouvais il y a un an, a dit Mme Ladouceur. Chigamik m’a donné le soutien dont j’avais besoin au moment où j’étais entièrement seule. Tout le monde travaille ensemble chez Chigamik pour vous offrir les meilleurs soins dans tous les aspects de la vie. Le service est d’une qualité telle que j’envoie tout le monde à Chigamik. »